de fr it

PaulLang

3.10.1894 à Bâle, 10.9.1970 à Faido (accident), prot., de Bâle et Hohenrain. Fils de Siegfried, commerçant et marchand de vins, et de Lina Hirzel. Demi-frère de Siegfried (->). 1920 Jenny Haemig. Apprentissage de banque, études d'histoire et de littérature française à Zurich, Bâle, Berne, Genève (1916-1920, doctorat à Zurich en 1920), puis de littérature allemande à Londres (maîtrise ès lettres en 1924). Secrétaire du groupe londonien de la Nouvelle Société helvétique. Maître d'allemand, d'anglais et d'histoire dès 1925 (à l'école de commerce du canton de Zurich de 1935 à 1960). Critique dramatique (spécialiste des auteurs suisses), écrivain, auteur de manuels d'allemand. Leader intellectuel du frontisme, L. en développa les théories politiques par la parole et par la plume dès 1931. Influencé par Gonzague de Reynold, mais aussi sur la base de ses propres travaux, L. conclut que la démocratie suisse était usée. Selon la "loi du contrepoint historique", le pendule oscillait désormais en direction du pôle opposé, celui de l'ordre aristocratique. Il s'agissait d'un "processus historique universel d'importance séculaire" auquel participaient le fascisme et le nazisme. Ces considérations mécanistes comptent parmi les raisons qui rendirent les frontistes réceptifs à l'idéologie nazie.

Sources et bibliographie

  • Karl Bürkli, 1920 (thèse)
  • Bühne und Drama der deutschen Schweiz im XIX. und beginnenden XX. Jahrhundert, 1924
  • Tote oder lebendige Schweiz?, 1932
  • Lebendige Schweiz, 1935
  • Das Schweizer Drama 1914-1944, 1945
  • B. Glaus, Die Nationale Front, 1969
  • W. Wolf, Faschismus in der Schweiz, 1969
  • K.-D. Zöberlein, Die Anfänge des deutsch-schweizerischen Frontismus, 1970
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.10.1894 ✝︎ 10.9.1970
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature