de fr it

EstherOdermatt

29.12.1878 à Stans, 3.9.1966 à Rüschlikon, cath., de Dallenwil. Fille de Wilhelm, médecin, et de Giuseppina Mariotti, cofondatrice de la Société d'utilité publique des femmes suisses. Célibataire. Etudes de langue et littérature allemandes à Zurich, Berlin et Vienne, doctorat en 1903. Maîtresse d'allemand à l'école supérieure de jeunes filles de Zurich (1905-1938). Cette période marque le début de son activité littéraire. O. écrivit Die Seppe (1916), destin d'une femme pendant la répression du soulèvement de Nidwald en 1798, Die gelbe Kette (1919), nouvelle tessinoise, et Frau Menga (1926), récit se situant dans les montagnes grisonnes. Après 1938, O. tint essentiellement des conférences sur l'éducation dans le cadre d'Armée et Foyer. Prix du Conseil d'Etat zurichois (1958).

Sources et bibliographie

  • NZZ, 13.9.1966
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.12.1878 ✝︎ 3.9.1966
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature