de fr it

FriedrichOser

29.2.1820 à Bâle, 15.12.1891 à Biel-Benken, prot., de Bâle. Fils de Sebastian, commerçant et fabricant de papier, et d'Henriette Wilhelmine Schneider. 1) 1846 Elisabeth Hauser, fille de Rudolf Konrad Kaspar, commerçant, 2) 1859 Antonie Sterchi, fille de Karl Ludwig, pasteur. Consacré à Bâle en 1842. Etudes ultérieures en Allemagne, notamment à Berlin. Vicaire à Diegten (1843), pasteur à Waldenburg (1845-1867), au pénitencier du Schellenmätteli de Bâle (1867-1884), puis à Biel-Benken (dès 1884). O. se fit connaître comme poète grâce à son recueil intitulé Sechzig Kreuz- und Trostlieder (1856). Son "chansonnier" (Liederbuch, 1875) contient quelque quatre cents poèmes composés entre 1872 et 1874, consacrés à la nature, à l'amour et à la vie quotidienne. Nombre de ses textes furent mis en musique et entrèrent dans le répertoire des sociétés de chant de langue allemande du XIXe s. Le plus connu fut Das weisse Kreuz im roten Feld, sur une musique de Carl Attenhofer.

Sources et bibliographie

  • Fonds (poésies), StABL
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 11, 734-735
  • M. Othenin-Girard, «Friedrich Oser (1820-1891)», in BHBl, 67, 2002, 137-148
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 29.2.1820 ✝︎ 15.12.1891
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature