de fr it

JakobProbst

4.9.1848 à Bâle, 28.5.1910 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Jakob, agriculteur et organiste, et d'Anna Maria Märklin. 1875 Anna Elisabeth Im Hof, fille de Johann Jakob, commerçant. Etudes de théologie à Bâle et Tübingen. Consacré en 1872, P. devint deuxième pasteur de la paroisse allemande de Genève, puis pasteur de Rümlingen (1874), Sissach (1878), Horgen (1885), Saint-Pierre de Bâle (1902). Dans ses jeunes années, il publia des idylles poétiques, en dialecte et en allemand standard (Der Farnsburger, 1872; Landfrieden, 1876). Plus tard, il fit paraître des sermons abordant notamment la question du repos dominical, des discours festifs et des écrits d'édification populaire. A Horgen, il fonda la première association ouvrière suisse liée au christianisme social protestant, ainsi qu'un institut pour jeunes filles.

Sources et bibliographie

  • W. Jost, «Von Geist und Form der Basler Mundartdichtung», in Basler Jahrbuch, 1949, 122-153
  • Kosch, Deutsches Literatur-Lex., 12, 322-323
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 4.9.1848 ✝︎ 28.5.1910
Indexation thématique
Arts et littérature / Littérature