de fr it

ElisabethDmitrieff

1.11.1850 (Elivieta Loukinitcha Koucheleva) à Volok (gouvernement de Pskov, Russie), vers 1918, Russe. Fille illégitime, néanmoins admise à la succession de Luka I. Kouchelev, officier noble et grand propriétaire terrien, et de Carolina Dorothea Troskievic, infirmière. 1) 1867 Michel N. Tomanovski, colonel, 2) après 1871 Ivan M. Davidovski, administrateur des biens du premier époux. Influencée par le roman Que faire? de Nicolas G. Tchernychevski, cette femme cultivée contracta un mariage blanc pour voyager et découvrir les idées occidentales, d'abord avec son mari, puis seule à Genève. En 1870, elle y travailla avec Nicolas Outine dans la section russe de l'Association internationale des travailleurs (AIT) et lutta pour la cause féminine dans la section des travailleuses, intitulée "section des dames" jusqu'en été 1870. A la fin de 1870, elle s'installa à Londres où elle rencontra Karl Marx. Fin mars 1871, au début de la Commune, elle se rendit à Paris. Sous le pseudonyme d'Elisabeth D., elle fonda et dirigea l'Union des femmes, qui devint l'organisation féminine la plus importante de la Commune. Après l'écrasement des Communards en mai 1871, D. se réfugia à Genève. En octobre, elle retourna en Russie et se retira de la politique.

Sources et bibliographie

  • W. McClellan, Revolutionary Exiles, 1979
  • S. Braibant, Elisabeth Dmitrieff, aristocrate et pétroleuse, 1993
  • A. Schrupp, Nicht Marxistin und nicht Anarchistin, 1999, 100-150
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.11.1850 ✝︎ vers 1918