de fr it

GustaveLefrançais

30.1.1826 à Angers, 16.5.1901 . Instituteur laïque et socialiste, révoqué en 1847, condamné à plusieurs reprises après 1848. L. se réfugie à Londres après le coup d'Etat de 1851, y fonde un restaurant coopératif, revient en 1853 à Paris, où il est un orateur très populaire, partisan de la propriété collective et de l'union libre. Durant le siège de Paris, il subit quatre mois de prison pour émeute. Elu le 26 mars 1871 membre de la Commune, il participe aux combats de la Semaine sanglante. Réfugié à Genève, L. figure le 6 septembre 1871 parmi les fondateurs de la section de propagande et d'action révolutionnaire-socialiste, composée principalement de proscrits français. Il participe à la création de la Fédération jurassienne en novembre 1871 à Sonvilier et à la fondation de l'Internationale fédéraliste et antiautoritaire les 15-16 septembre 1872 à Saint-Imier. L. collabore aux journaux et publications du mouvement. Retourné en France en 1887, il continuera à professer ses idées libertaires.

Sources et bibliographie

  • Souvenirs d'un révolutionnaire, 1902 ( 21972)
  • avec A. Arnould; M. Vuilleumier, éd., Souvenirs de deux communards réfugiés à Genève, 1871-1873, 1987
  • DBMOF, 2, 475-477
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.1.1826 ✝︎ 16.5.1901