de fr it

Jean-LouisPindy

3.6.1840 à Brest, 24.6.1917 à La Chaux-de-Fonds, Français. Menuisier, disciple de Proudhon, P. adhère en 1867 à l'Association internationale des travailleurs (AIT) à Paris. Délégué des ouvriers du bâtiment de Paris aux congrès de l'AIT de Bruxelles (1868) et de Bâle (1869). Membre de la Commune de Paris, gouverneur de l'hôtel de ville, P. donne l'ordre d'y mettre le feu le 24 mai 1871. Réfugié en Suisse en avril 1872, condamné à mort par contumace, il milite dans les rangs de la Fédération jurassienne. Ayant appris le métier de graveur et guillocheur, il s'établit au Locle, puis à La Chaux-de-Fonds en 1874. Membre du Comité fédéral jurassien depuis 1873 et secrétaire de l'Internationale antiautoritaire (1874-1877), à la création de laquelle il avait pris part à Saint-Imier en 1872. Avec Paul Brousse, il publie L'Avant-Garde (1877-1878). Membre fondateur de la Libre Pensée à La Chaux-de-Fonds.

Sources et bibliographie

  • Fonds, Inst. français d'hist. sociale, Paris
  • Ch. Thomann, Jean-Louis Pindy, 1951
  • DBMOF, 2, 475-477
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.6.1840 ✝︎ 24.6.1917