de fr it

JózefHauke-Bosak

19.3.1834 à Saint-Pétersbourg, 21.1.1871 près de Dijon, à Carouge (GE), d'une famille allemande polonisée. Fils de Józef, adjoint du tsar Nicolas Ier. Maria Kaczanowska. Après sa formation militaire à Saint-Pétersbourg, H. fait une brillante carrière dans l'armée russe, lutte dans le Caucase et accède au grade de colonel. Découvrant ses origines, il démissionne et devient l'un des chefs du soulèvement polonais de 1863. Le gouvernement national le nomme général. A la fin de l'insurrection, H. émigre en avril 1864 à Dresde, puis à Genève et en Italie où il côtoie Garibaldi. En 1867, il s'installe à Genève. Membre du comité de l'Union de l'émigration polonaise (1866) et du Foyer polonais, il adhère à la Ligue de la paix et de la liberté. Auteur notamment de La Grève (1869) et d'un Manuel d'organisation et de combat dédié aux travailleurs du Creusot. Chef de la première brigade de l'armée des Vosges pendant la guerre de 1870, il tombe en défendant Dijon.

Sources et bibliographie

  • E. Kozlowski, General Józef Hauke-Bosak 1834-1871, 1973
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 19.3.1834 ✝︎ 21.1.1871

Suggestion de citation

Florkowska-Frančić, Halina: "Hauke-Bosak, Józef", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.04.2008. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/028437/2008-04-03/, consulté le 30.10.2020.