de fr it

Paul deKrüdener

31.1.1784 à Mitau (auj. Jelgava, Lettonie), 10.2.1858 à Berne, luthérien, de Courlande. Fils de Burkard, ambassadeur de Russie à Venise, Copenhague et Berlin, et de Barbara Juliane ->. Célibataire. Secrétaire d'ambassade à Berlin, où son père mourut en fonctions, K. fut muté à Saint-Pétersbourg en 1802 et à Paris de 1807 à 1812. Il travailla pour Jean Antoine de Capo d'Istria à Zurich dès 1814, notamment pendant que celui-ci participait au congrès de Vienne. Chargé d'affaires à Berne (1815-1827), K. réussit à rallier le gouvernement restaurateur bernois à la Diète des dix-neuf cantons, puis à rapprocher, en 1817, la Confédération neutre de la Sainte-Alliance. Il n'approuva guère les pressions antilibérales de cette dernière contre la Suisse, qui aboutirent au Conclusum de 1823. Après sa mission à Washington (1827-1836), il revint à Berne, où il observa la tension croissante entre cantons radicaux et conservateurs, la guerre du Sonderbund et la création de l'Etat fédéral, tout en exerçant une influence modératrice. Comme les diplomates britanniques, il ne s'associa pas à l'offre de médiation des grandes puissances ni à leurs menaces d'invasion après la défaite des conservateurs catholiques (1847-1848). Lors de l'affaire de Neuchâtel (1856-1857), ses interventions auprès de Jakob Stämpfli, président de la Confédération, et de Constant Fornerod facilitèrent les démarches d'Alexandre II pour inciter le roi de Prusse à trouver un arrangement avec la Suisse.

Sources et bibliographie

  • DDS, 1
  • A. Fleury, D. Tosato-Rigo , éd., Suisse-Russie, 1994
  • F. Ley, La Russie: Paul de Krüdener et les soulèvements nationaux 1814-1858, 1971
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 31.1.1784 ✝︎ 10.2.1858