de fr it

Johann Franz Anton vonOlry

3.3.1769 à Andlau (Alsace), 27.2.1863 à Strasbourg, cath., d'Andlau. Fils de François, bailli d'Andlau, et de Thérèse Scheck. Célibataire. Etudes au collège royal de Colmar et à l'université de Strasbourg. Impliqué dans des actions antirévolutionnaires, O. dut fuir en Suisse. Dès 1799, il fut au service de la Bavière, à Berlin, Saint-Pétersbourg et Dresde, puis ministre résident à Berne (1807-1827) et à Turin (1827-1842). Il amena Karl Ludwig von Haller à se convertir au catholicisme en 1821. Pendant l'exil de celui-ci, il fut porte-parole du comité secret réactionnaire à Berne, figure de proue des "ultras" en Suisse (clique Olry-Haller). O. fut un représentant important du catholicisme conservateur. Chevalier (1816).

Sources et bibliographie

  • Doc. personnels, Geheimes Staatsarchiv, Munich
  • H. Raab, «Johann Franz von Olry und Karl Ludwig von Haller», in Festschrift für Max Spindler, éd. D. Albrecht et al., 1969, 685-707
  • Deutsches Biografisches Archiv, 2, 1989-1993, fiche II 968, 67-69
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.3.1769 ✝︎ 27.2.1863
Indexation thématique
Politique (1790-1848)