de fr it

PeterBion

18.10.1684 à Heidelberg, 1.12.1735 à Saint-Gall, prot., de Saint-Gall dès 1717, d'une famille probablement huguenote. Fils de Salomon, responsable de la halle aux marchandises de Heidelberg, et d'Elisabetha Noot, fille de Peter, avocat et commerçant qui présida le Conseil de Heidelberg. 1707 Barbara Steinmann, fille d'Eusebius, teinturier. Après avoir ouvert une boutique où il vendait surtout des textiles importés, B. fut le premier à introduire le tissage de la futaine et donc du coton dans la ville de Saint-Gall, dont l'économie reposait alors essentiellement sur l'industrie de la toile (de lin). En concentrant sous sa direction, dans l'esprit du Verlagssystem, toutes les étapes de la fabrication ― mise à disposition de la matière première, filature, tissage et distribution ―, il enfreignit divers règlements corporatifs, notamment la séparation de la production et du commerce. B., lui-même membre de la corporation des Tailleurs, puis des Tisserands, parvint à empêcher que l'industrie du coton ne soit soumise comme celle de la toile à des règlements corporatifs rigides. Après la mort de B., devenu grand marchand, sa maison passa à Peter Gonzenbach (Gonzenbach & Schlumpf dès 1737). L'action de B. marque un tournant dans l'histoire économique de Saint-Gall et de sa région: l'introduction de la futaine est à l'origine de l'importante industrie du coton puis de la broderie, qui remplaça au nord-est de la Suisse celle de la toile, en déclin au XVIIIe s.; elle permit une forte expansion du mode de production protoindustriel et non corporatif.

Sources et bibliographie

  • H. Wartmann, Industrie und Handel des Kantons St. Gallen auf Ende 1866, 1875, 87-91
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.10.1684 ✝︎ 1.12.1735
Indexation thématique
Economie et professions