de fr it

AloysMooser

27.6.1770 à Fribourg, 19.12.1839 à Fribourg, cath., de Niederhelfenschwil. Fils de Joseph Anton (->) et d'Elisabeth Fasel. 1) Maria Blanchard, 2) Rosa Blicklé. M. se forma auprès de son père et dans l'atelier des Silbermann, facteurs d'orgues à Strasbourg, puis notamment à Mannheim et à Vienne chez le facteur de pianos Anton Walter. Il revint à Fribourg à la fin de 1796. Ses pianos-forte étaient très recherchés: il eut notamment pour clients Marie-Louise d'Autriche en 1816 et, après 1834, le prince Nicolas Borissovitch Youssoupov de Saint-Pétersbourg. La construction de l'orgue à quatre claviers de la collégiale Saint-Nicolas de Fribourg (1834) lui valut une grande renommée, due aussi à de nombreux témoignages littéraires. M. eut l'idée géniale d'adjoindre à l'instrument un clavier d'écho dont les jeux étaient placés sur le narthex. Cette disposition fut souvent imitée par la suite, en particulier par les frères Callinet à Masevaux (Alsace) peu après la mort de M., et inspira d'autres dispositifs de jeux éloignés. Les grandes orgues de Fribourg offrent une synthèse intéressante des factures d'orgues allemande et française et réunissent des éléments classiques et préromantiques. Des instruments plus petits, comme l'orgue en balustrade à deux claviers de Montorge (comm. Fribourg) de 1810, presque entièrement conservé, témoignent de l'unité ainsi que de la qualité artisanale et sonore des réalisations de M. Cette dernière fut d'ailleurs relevée par le jeune Mendelssohn, notamment à propos de l'orgue de Bulle, construit en 1814.

Sources et bibliographie

  • F. Seydoux, Der Orgelbauer Aloys Mooser (1770-1839), 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Aloys Moser
Dates biographiques ∗︎ 27.6.1770 ✝︎ 19.12.1839