de fr it

Buzza di Biasca

Le 30 septembre 1513, un immense écroulement se produisit sur le flanc ouest du Pizzo Magn (ou Monte Crenone), en amont du village de Biasca, barrant le val Blenio sur une hauteur de plus de 60 m et coupant le Brenno. En une année et demie, il se créa un lac de 5 km de long et de 200 millions de m3, qui noya totalement le village de Malvaglia (jusqu'à mi-hauteur du campanile), ainsi que les hameaux, champs et vignes des alentours. Le 20 mai 1515, la digue naturelle se rompit et le lac se déversa dans la vallée, inondant la région de Bellinzone et la plaine de Magadino. Il y eut de nombreuses victimes et d'énormes dégâts; furent détruits en particulier le pont de la Torretta à Bellinzone (que les ducs Sforza avaient fait bâtir en 1487) et une partie des murs qui le reliaient aux châteaux, ce qui interrompit pour des siècles le trafic entre les deux rives du Tessin, jusqu'au lac Majeur. Les habitants de Biasca accusèrent ceux de Malvaglia d'avoir eu recours à la magie pour se libérer du lac; ces derniers furent absous lors du procès de 1517, mais le soupçon se perpétua longtemps. Le terme de buzza désigne dans les dialectes lombards les alluvions et matériaux sortis du lit d'un cours d'eau lors d'une catastrophe naturelle.

Sources et bibliographie

  • «La magia e la buzza di Biasca», in BSSI, 1915, 4-7
  • «La "buzza" di Biasca e sue conseguenze», in BSSI, 1928, 105-109
  • A. Heim, Bergsturz und Menschenleben, 1932
  • Vocabolario dei dialetti della Svizzera italiana, 2/2, 1991, 1269-1279 (article "büza")

Suggestion de citation

Bonnard, Christophe: "Buzza di Biasca", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.11.2004. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/028662/2004-11-04/, consulté le 25.01.2021.