de fr it

Linck

Famille de photographes de Winterthour et de Zurich. Johann Link (1831-1900), de Hausen ob Verena (Wurtemberg), s'installa à Winterthour en 1863 et y ouvrit un atelier de photographe un an plus tard. Il fonda ainsi une dynastie de trois générations de photographes réputés à Winterthour et à Zurich. A Winterthour, c'est son fils Hermann (1866-1938), puis son petit-fils Hans (1902-1949), qui reprirent l'atelier. A Zurich, son neveu Philipp (1862-1921) dirigea dès 1886 un atelier en son nom propre, puis travailla de 1900 à 1907 avec son cousin Ernst (1874-1963), de la branche de Winterthour; en 1921, cet atelier fut repris par son fils Max (1898-1974). Dès les années 1870, la maison de Winterthour orthographia son nom avec "ck"; elle fut imitée par celle de Zurich en 1914.

Les photographes de la première et de la deuxième génération avaient le sens de la réussite; dotés d'une solide formation, ils ne se laissèrent pas dépasser par une évolution technique très rapide et parvinrent à gagner la confiance de la bourgeoisie des deux villes. Leur œuvre donne une image contrastée de la vie et des mœurs bourgeoises. L'architecture et l'image de Winterthour et Zurich, la vie de famille et la vie associative de la bourgeoisie, la prospérité industrielle y occupent une place centrale.

Les L. comptent parmi les principales dynasties de photographes professionnels, nées dans la seconde moitié du XIXe s. La troisième génération de la famille eut moins de chance; elle commença à travailler au moment où l'âge d'or de la photographie d'atelier conventionnelle était révolu. L'atelier de Zurich cessa petit à petit son activité après la Première Guerre mondiale, celui de Winterthour en 1949, à la mort de Hans. Walter (->), le sculpteur, était le neveu de Philipp.

Sources et bibliographie

  • I. Noseda, Die Fotografendynastie Linck in Winterthur und Zurich, 1996
Liens
Autres liens
fotoCH
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
Link