de fr it

MaximeGorce

15.6.1898 à Saint-Etienne (Rhône-Alpes), 8.6.1979 à Neuchâtel, cath, cath.-chr. depuis 1947. Fils d'Antoine et de Pauline Lorber. Ecoles à Paris (lycée Henri IV), études à Clermont notamment (licence en mathématiques, doctorat ès lettres en 1924). G. entre dans l'ordre des dominicains en 1920 à Le Saulchoir (Belgique). Doctorat en théologie, ordination en 1927. Professeur de philosophie à l'institut catholique de Toulouse (1930-1939), puis à Paris, G. fut chargé par son ordre de créer une université à Tunis en 1941-1942. S'étant progressivement distancié de son ordre et de l'Eglise catholique, il émigra en Suisse en 1945, notamment pour des raisons politiques. Entré dans l'Eglise catholique-chrétienne en 1947, il fut vicaire, puis curé à Saint-Imier (1949-1968) et passa sa retraite à Avignon. Son œuvre comprend plus de trente ouvrages, essentiellement de philosophie et d'histoire (des religions), ainsi que de nombreux articles de revues et de dictionnaires. Elle témoigne d'une vaste érudition, teintée parfois d'obstination. Corédacteur de l'Histoire générale des religions (1944-1951). Nombreuses distinctions, notamment de l'Académie française (1943). Franc-maçon.

Sources et bibliographie

  • La vérité avant tout, 1959 (autobiogr.)
  • Occident, 561-753, 3 vol., 1963
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.6.1898 ✝︎ 8.6.1979