de fr it

LouisFavrat

23.7.1827 à Lausanne, 27.1.1893 à Lausanne, prot., de Lausanne et Epalinges. Fils de Jean-Georges et de Jeanne Henny. Bertha Heer. Etudes à l'académie de Lausanne, poursuivies (philologie) aux universités de Munich, Erlangen et Leipzig. Maître aux collèges d'Orbe (1852-1855) et de La Chaux-de-Fonds (1855-1862), maître de français à l'école industrielle de Lausanne (1862-1867). Suppléant au Musée cantonal de botanique, F. assura les excursions botaniques à l'académie de Lausanne, où il fut professeur extraordinaire de 1887 à 1892. Botaniste herborisant, il se fit connaître par ses travaux de floristique et se spécialisa dans les genres critiques Rose, Ronce, Potentille et Euphraise. Son remarquable herbier sur la flore suisse sera déposé à l'EPF de Zurich. Spécialiste du patois vaudois, F. écrivit de nombreux articles sur les mœurs du canton, publiés pour la plupart dans Le Conteur vaudois. Il traduisit l'édition revue de l'Histoire de la nation suisse (1860) de Heinrich Zschokke et publia (1866) le Glossaire du patois de la Suisse romande du doyen Philippe-Sirice Bridel.

Sources et bibliographie

  • Bull. de la Soc. vaudoise des sciences naturelles, 29, 1893, 229-239 (avec liste des œuvres)
  • Professeurs Lausanne, 406-407
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF