de fr it

RudolfMartin

1.7.1864 à Hottingen (auj. comm. Zurich), 11.7.1925 à Munich, sans confession, Allemand. Fils de Kaspar, fabricant de machines à Offenburg (Bade), et d'Auguste Strobel. 1) 1890 Anna Hein, fille d'un commerçant, 2) 1917 Stefanie Oppenheim, anthropologue. Etudes de droit et de philosophie à Fribourg-en-Brisgau et Leipzig (1884), doctorat à Fribourg-en-Brisgau sur les principes philosophiques d'Emmanuel Kant (1887); études d'anthropologie à Paris, puis Zurich (1890). M. y devint privat-docent (1892), professeur extraordinaire (1899, nouvelle chaire), puis ordinaire (1905) d'anthropologie physique. Il démissionna en 1911 pour raison de santé. Chercheur indépendant à Paris, puis professeur d'anthropologie à l'université de Munich (1917-1925). M. développa de nouvelles méthodes, plus exactes, pour mesurer les caractéristiques physiologiques et anatomiques de l'être humain. Son manuel d'anthropologie (1914), plusieurs fois réédité, est un ouvrage fondamental.

Sources et bibliographie

  • DSB, 9, 143-145
  • H.-K. Schmutz, «Die Gründung des Zürcher Lehrstuhles für Anthropologie», in Gesnerus, 40, 1983, 167-173
  • NDB, 16, 280-281
  • H. Hugentobler-Schwager, Der Anthropologe Rudolf Martin (1864-1925), 1990 (avec liste des œuvres)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 1.7.1864 ✝︎ 11.7.1925