de fr it

HerculeNicolet

18.1.1801 à La Ferrière, 16.9.1872 à Versailles, prot., de La Ferrière, Renan (BE) et La Sagne. Fils de Ferdinand, graveur, et de Marie-Charlotte Vuille. Cousin de Célestin (->) et d'Oscar (->). 1) 1837 Elisabeth-Amélie Yerna (divorce), 2) 1850 Rose-Octavie Richard. Formation en pharmacie. Maître d'école à La Ferrière. Etabli à Paris vers 1835, N. est ouvrier lithographe, avant de se mettre à son compte. En 1837, il installe à Neuchâtel un atelier de lithographie occupant une vingtaine de personnes pour illustrer avant tout, par un travail d'une grande finesse, les œuvres de Louis Agassiz, de Frédéric DuBois de Montperreux et ses propres travaux, dont ses Recherches pour servir à l'histoire des podurelles (1841), ainsi que des albums de vues régionales. Après sa faillite en 1845, il finit par regagner la France. Conservateur à l'institut national agronomique de Versailles (1850-1852), il illustre ensuite des ouvrages scientifiques et publie entre autres un Atlas de physique et de météorologie agricoles (1855) récompensé lors de l'Exposition universelle. Bibliothécaire et conservateur des collections de l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (dès 1861).

Sources et bibliographie

  • Biogr.NE, 2, 227-232
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Schaer, Jean-Paul: "Nicolet, Hercule", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.08.2009. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/028897/2009-08-04/, consulté le 21.10.2020.