de fr it

JakobSteiner

Portrait de Jakob Steiner. Lithographie de Philipp Hermann Eichens, Paris 1841 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).
Portrait de Jakob Steiner. Lithographie de Philipp Hermann Eichens, Paris 1841 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).

18.3.1796 à Utzenstorf, 1.4.1863 à Berne, protestant, d'Utzenstorf. Fils de Niklaus, petit paysan, et d'Anna Barbara Weber. Célibataire. Après des études à l'institut Pestalozzi à Yverdon dès 1814, Jakob Steiner y fut maître auxiliaire de mathématiques dès la fin de 1816. Il fit des études et donna des cours privés à Heidelberg (1818-1821). Professeur suppléant au gymnase Friedrich Werder à Berlin (1821-1822), il fut ensuite précepteur, notamment chez le savant Wilhelm von Humboldt, qui le soutint, tout comme les mathématiciens August Leopold Crelle et Carl Gustav Jacobi. Auxiliaire (1825-1829), puis maître principal (1829-1835) à l'école des arts et métiers de Berlin, il fut professeur extraordinaire à l'université et membre de l'Académie des sciences de Berlin (1834-1863). Géomètre, Jakob Steiner s'intéressa plus à la saisie des rapports dans l'espace qu'au calcul. Partant de quelques structures élémentaires (ligne de points, pinceau de rayons, faisceau de plans passant par une droite) et quelques principes (projection stéréographique, inversion, dualité), il développa un traitement approfondi des courbes et surfaces du deuxième degré. Il publia ensuite des travaux sur le problème isopérimétrique, les centres de courbure, les surfaces parallèles, les corps convexes et la théorie des courbes des troisième et quatrième degrés, ainsi que sur les propriétés générales des courbes algébriques. Jakob Steiner fut l'un des plus éminents représentants de la géométrie synthétique au XIXe siècle (plus de vingt concepts mathématiques portent son nom). Membre correspondant de l'Accademia nazionale dei Lincei à Rome et de l'Académie des sciences de Paris. Docteur honoris causa de l'université de Königsberg (1832). Fondateur du prix Steiner de l'Académie des sciences de Berlin.

Sources et bibliographie

  • C.F. Geiser, H. Schröter, éd., Jacob Steiner's Vorlesungen über synthetische Geometrie, 2 vol., 1867
  • K. Weierstrass, éd., Jacob Steiner's gesammelte Werke, 2 vol., 1881-1882
  • M.E. Stark, R.C. Archibald, éd., Jacob Steiner's Geometrical Constructions with a Ruler, 1950
  • Fonds, Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne et ETH-Bibliothek Zürich
  • J.H. Graf, Der Mathematiker Jakob Steiner von Utzenstorf, 1897 (avec liste des œuvres)
  • J. Lange, Jacob Steiners Lebensjahre in Berlin 1821-1863, 1899
  • Dictionary of Scientific Biography, 13, 1976, 12-22
  • V. Blåsjö, «Jakob Steiner's Systematische Entwickelung: The Culmination of Classical Geometry», in Mathematical Intelligencer, 31, 2009, no 1, 21-29
  • E. Neuenschwander, «Steiner, Jakob», in Neue Deutsche Biographie, 25, 2013, 184-186
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.3.1796 ✝︎ 1.4.1863

Suggestion de citation

Erwin Neuenschwander: "Steiner, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 13.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/028951/2012-11-13/, consulté le 10.08.2022.