de fr it

AlexandreFreytag

18.10.1870 à Baden, 31.1.1947 à Cartigny, prot., de Wülflingen (auj. comm. Winterthour). Fils de Louis, coiffeur, et de Maria-Hélène Weissbrod. Mathilde Maria Gabbio. F. passe sa jeunesse à Montreux. Sa quête spirituelle commence après le décès de son père (1888) et l'amène chez les adventistes puis, en 1898, chez les Etudiants de la Bible (futurs Témoins de Jéhovah); il dirige leur bureau de Genève en 1916. Dès 1917, il développe ses idées personnelles. Il rompt en 1920, prend le nom d'Ange de l'Eternel et fonde Les Amis de l'Homme. Mélange de millénarisme et d'écologie (douze stations agricoles, dont trois en Suisse, Cartigny, Marnand et Wart près de Neftenbach), l'œuvre de F. lui a survécu et le mouvement comptait à la fin du XXe s. quelque 50 000 membres, en Europe et en Amérique.

Sources et bibliographie

  • La Divine Révélation, [1920]
  • Le Message à l'Humanité, [1922]
  • La Vie Eternelle, [1933]
  • O. Eggenberger, Die Kirchen, Sondergruppen und religiösen Vereinigungen, 61994, 143
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.10.1870 ✝︎ 31.1.1947
Indexation thématique
Religion (protestantisme)