de fr it

Christian FriedrichLaué

1740/1741 à Lippehne, 1813 à Wildegg, protestant, de Poméranie, puis d'Yverdon (1781). 1790 Victorine Marianne Schlatter. Spécialiste du textile disposant de relations étendues en Allemagne et en France, Christian Friedrich Laué fonda en 1774, avec Johann Jakob Hollweg, la maison de commission Hollweg & Laué à Francfort-sur-le-Main. Grâce à elle, il noua des relations d'affaires avec la fabrique d'indiennes fondée par Marx Hünerwadel à Lenzbourg. En 1781, Laué acheta une petite manufacture d'indiennes qui venait d'être créée à Wildegg par Johann Rudolf Dolder et en fit rapidement une entreprise florissante. Il entretenait des contacts avec un grand nombre de personnalités du gouvernement helvétique sans toutefois apparaître lui-même sur la scène politique. Laué soutint aussi financièrement le Neuhof de Johann Heinrich Pestalozzi.

Sources et bibliographie

  • Biographisches Lexikon des Aargaus, 1803-1957, in: Argovia, vol. 68-69, 1958, pp. 482-483. Online: e-periodica, consulté le 3.4.2020.
  • Gemeinde-Jahrbuch / Möriken-Wildegg, 1985/1986, p. 152.
  • Chronik von Möriken-Wildegg, 1992, pp. 57-60.
Liens
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1740/1741 ✝︎ 1813

Suggestion de citation

Neuenschwander, Heidi: "Laué, Christian Friedrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.11.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029126/2008-11-18/, consulté le 10.04.2021.