de fr it

JohannesFisch

23.5.1757 à Hérisau, 8.10.1819 à Hérisau, prot., de Hérisau. Fils de Christoph et d'Anna Catharina Lienhart. 1793 Anna Elisabeth Enz, fille de Hans Conrad, meunier à Kubel. Marchand aisé actif dans la maison Baumgarten de Hérisau. Membre de la commission chargée de la révision constitutionnelle (1797). Respecté par les partisans de la Révolution française aussi bien que par ses opposants, F. prit ses distances avec le parti révolutionnaire des Rhodes-Extérieures. Juge cantonal du Säntis (1798-1803), enseigne du pays des Rhodes-Extérieures (1803-1812), capitaine du pays (1812-1816) et trésorier (1816-1818). Dès 1803, il se tourna principalement vers des activités d'utilité publique à Hérisau, où il fonda la Société d'entraide (1807) et la Société de bienfaisance (1814). Cofondateur de la première école réale privée (1809) et du nouvel orphelinat (1816), qu'il administra jusqu'en 1819. Une Société pour le défrichement des terres appartenant à la bourgeoisie vit le jour en 1816 sur son initiative. Président de la soupe populaire (1817). Il fut membre de la Société suisse d'utilité publique, de la Société d'entraide zurichoise (dès 1809) et de la Société suisse des sciences naturelles (dès 1817). F. rédigea un manuscrit en huit volumes sur l'histoire récente d'Appenzell, Chronik oder Beschreibung des Cantons Appenzell der äussern und innern Rooden 1732-1818.

Sources et bibliographie

  • Recueil d'écrits 1770-1810, ACom Herisau
  • W. Rotach, Die Gemeinde Herisau, 1929
  • Th. Fuchs et al., Herisau, 1999
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ≈︎ 23.5.1757 ✝︎ 8.10.1819
Indexation thématique
Economie et professions