de fr it

Conrad II

vers 990, 4.6.1039 à Utrecht, à Spire. Fils du comte Henri, arrière-arrière-petit-fils de l'empereur Otton Ier. Gisela, fille du duc Hermann II de Souabe, nièce du roi Rodolphe III de Bourgogne. Premier roi de la dynastie salique en 1024, empereur en 1027, C. consolida la puissance de l'Empire en s'appuyant sur l'Eglise et sur les ministériaux. Il rétablit son pouvoir en Italie (1026/1027). Dans un contexte de simonie, il installa en 1025 Udalricus II, évêque de Bâle. Entre 1025 et 1030, il écrasa les insurrections fomentées par son beau-fils, le duc Ernest II de Souabe. De 1025 à 1033, il résida à plusieurs reprises dans son palais de Zurich. Il réalisa l'annexion à l'Empire du royaume de Bourgogne, qui avait été préparée par l'empereur Henri II, en engageant une campagne contre le comte Eudes II de Blois. Le 2 février 1033, il fut couronné roi de Bourgogne à Payerne. Il tint en 1038 une audience impériale à Soleure. Dans les Gesta Chuonradi, le chapelain de la cour Wipo, probablement originaire de Soleure, raconte le règne de l'empereur.

Sources et bibliographie

  • H.-D. Kahl, «Die Angliederung Burgunds an das mittelalterliche Imperium», in Revue suisse de numismatique, 48, 1969, 13-105
  • HbSG, 139-143
  • LexMA, 5, 1338-1339
  • E. Müller-Mertens, W. Huschner, Reichsintegration im Spiegel der Herrschaftspraxis Kaiser Konrads II., 1992
  • F.-R. Erkens, Konrad II. (um 990-1039), 1998
  • W. Herwig, Konrad II., 2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF