de fr it

Conrad III

1093, 15.2.1152 à Bamberg. Fils de Frédéric, duc de Souabe, et d'Agnès, fille de l'empereur Henri IV. vers 1134 Gertrud von Sulzbach. En 1127, C. se fit proclamer antiroi contre Lothaire III, mais sans succès. Après la mort de ce dernier, C. fut élu en 1138 roi de Germanie, quoique irrégulièrement. Il fut le premier souverain de la dynastie des Hohenstaufen. Il reconnut le rectorat de Bourgogne, confié en 1127 au duc Conrad de Zähringen. Les Zähringen ne parvinrent toutefois pas à s'imposer dans la Suisse occidentale, qui en faisait partie. La question de la succession dans le comté de Bourgogne resta sans solution du vivant de Conrad. Il accorda des privilèges aux évêques de Bâle et de Lausanne, aux couvents d'Einsiedeln, d'Allerheiligen, de Pfäfers, d'Interlaken, de Rüeggisberg et de Trub. Il aurait transmis aux comtes de Lenzbourg les comtés de Blenio et de la Léventine.

Sources et bibliographie

  • H. Heinemann, «Die Zähringer und Burgund», in Die Zähringer, 1, éd. K. Schmid, 1986, 65-68
  • LexMA, 5, 1339-1340
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF