de fr it

Sigismond

15.2.1368 à Nuremberg, 9.12.1437 à Znaim (Moravie, auj. Znojmo, République tchèque). Fils de l'empereur Charles IV et d'Elisabeth de Poméranie. Demi-frère de Wenceslas. De la dynastie des Luxembourg. 1385 Marie, fille de Louis Ier de Hongrie et Pologne, 2) 1406/1408 Barbara de Cilley. Elu roi des Romains en 1410/1411 et couronné en 1414, S. fut couronné empereur en 1433. Son règne fut marqué par une série d'épreuves: montée en puissance de l'empire ottoman, échec d'une croisade, mouvement hussite. Conscient du potentiel militaire des Confédérés, il leur accorda généreusement des privilèges, escomptant leur appui pour ses entreprises en Italie et contre son rival, le duc Frédéric IV de Habsbourg. En 1415, l'immédiateté impériale fut notamment octroyée à Glaris, tandis que Lucerne et Zoug recevaient la pleine immédiateté. Dans le contexte du concile de Constance (1414-1418) qui mit fin au Grand Schisme - et qui est tenu pour sa réussite majeure -, S. trouva une occasion de s'attaquer au duc de Habsbourg; celui-ci en effet ayant donné refuge à l'antipape Jean XXIII, en fuite, il déclara Frédéric déchu de tous ses droits. En avril et mai 1415, invités à participer à la guerre d'Empire, les Confédérés occupèrent les territoires habsbourgeois de l'actuelle Argovie. Ils rasèrent également la citadelle du Stein à Baden, capitale administrative des Habsbourg, bien qu'à ce moment, le roi eût déjà obtenu la soumission de Frédéric IV et que celui-ci eût proclamé la cessation des hostilités. Pour s'assurer les acquis de leur campagne, les Confédérés se firent plus tard remettre leurs conquêtes au titre de gage au nom de l'Empire. Le comté de Baden et les Freie Ämter passèrent sous l'administration commune de sept (sans Uri pour Baden) et six cantons (sans Uri et Berne pour les Freie Ämter). Les hostilités entre le roi et Frédéric IV s'étant rallumées, en 1416, S. remit Feldkirch en gage à Frédéric VII de Toggenbourg, qui tout comme Berne en Argovie, tirait profit du conflit dans la vallée du Rhin et le Vorarlberg. S. tenta encore en 1417 à Zurich d'inciter les Confédérés à faire campagne contre le Tyrol habsbourgeois, mais en vain. Après la réconciliation entre le roi et le duc de Habsbourg en 1418, Frédéric IV recouvra une partie de ses territoires dans le Sundgau, le Breisgau et en Alsace, mais pas l'Argovie, qui resta aux Confédérés. Cette même année, S. reconnut la souveraineté des Confédérés sur les vals Maggia, Verzasca et d'Ossola. Parmi les nombreuses villes municipales (Schaffhouse, Rheinfelden, Diessenhofen, Stein am Rhein, Rapperswil) auxquelles, durant le conflit, fut octroyée l'immédiateté impériale contre bon argent, ou qui la revendiquèrent (les villes d'Argovie principalement), seule Schaffhouse réussit à maintenir durablement une position à la hauteur de ce statut. S. accorda en 1416 la dignité ducale à Amédée VIII de Savoie et à ses descendants.

Sources et bibliographie

  • M. Jucker, Gesandte, Schreiber, Akten, 2004, 140-146
  • E. Pibiri, «"En ambassarie devers le roi des Romains"», in La Suisse occidentale et l'Empire, éd. J.-D. Morerod et al., 2004, 289-309
  • B. Stettler, Die Eidgenossenschaft im 15. Jahrhundert, 2004, 128-137
  • M. Pauly, éd., Sigismund von Luxemburg, ein Kaiser in Europa, 2006
  • B. Meier, Ein Königshaus aus der Schweiz, 2008, 164-174
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 15.2.1368 ✝︎ 9.12.1437