de fr it

Hartmann IV deKibourgl'Ancien

Mentionné pour la première fois en 1213, 27.11.1264 . Fils du comte Ulrich III (->). Comte. Marguerite de Savoie, fille du comte Thomas Ier de Savoie. Comte. Fondateur des couvents de Töss (1233), Katharinental (1242), Fraubrunnen (1246) et Paradies (1253). Dans la querelle entre l'Eglise et l'Empire, K. et son neveu Hartmann V (->) furent parmi les principaux appuis du parti de la papauté contre les Hohenstaufen, ce qui leur valut l'octroi par Grégoire IX de droits et de terres jouissant de l'immédiateté impériale (soit l'avouerie sur le chapitre d'Interlaken et le prieuré de Rüeggisberg, le Hasli et les villes de Berne et Morat), pris dans la succession encore pendante des Zähringen. Lors du partage avec Hartmann V vers 1250, K. garda les possessions situées à l'est de la Reuss. Il décéda sans descendance mâle et ses biens passèrent à Rodolphe de Habsbourg.

Sources et bibliographie

  • Die Grafen von Kyburg, 1981
  • E. Eugster, Adlige Territorialpolitik in der Ostschweiz, 1991 (avec bibliogr.)
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF