de fr it

Walter IV vonEschenbach

Le chevalier en prière. Détail d'un des six vitraux (vers 1300) dans l'ancien couvent cistercien de Kappel (Photographie Kantonale Denkmalpflege Zürich).
Le chevalier en prière. Détail d'un des six vitraux (vers 1300) dans l'ancien couvent cistercien de Kappel (Photographie Kantonale Denkmalpflege Zürich).

Mentionné pour la première fois en 1299 au château d'Oberhofen au bord du lac de Thoune, 1343 en Allemagne du Sud. Fils de Berchtold III, E. fut pupille du baron Heinrich von Tengen. Baron, chevalier. une fille de Walter V von Vaz. Avoué élu du couvent d'Interlaken. A partir de 1300, E. connut une situation économique difficile. D'après les chroniques, il réclama en vain au roi des Romains Albert Ier la restitution de ses biens. En 1308, E. fut compromis dans l'assassinat d'Albert. Même après avoir été banni lors de la guerre de vengeance menée par les Habsbourg, il conclut encore quelques actes juridiques isolés. Mais à partir de 1310, après la destruction des châteaux forts des E., il n'apparaît plus dans les documents. Selon le chroniqueur Matthias von Neuenburg, E. vécut problablement de nombreuses années dans l'anonymat, comme berger dans le Wurtemberg.

Sources et bibliographie

  • H. Zeller-Werdmüller, «Die Freien von Eschenbach, Schnabelburg und Schwarzenberg», in ZTb, N.S. 16, 1893, 113-132
  • B. Frei, Beiträge zur Geschichte des Adels im Berner Oberland (12./13. Jh.), mém. lic. Zurich, 1988
En bref
Dates biographiques Première mention 1299 ✝︎ 1343
Indexation thématique
Politique / Société (1250-1800)