de fr it

Jean RobertTronchin

26.8.1702 à Genève, août 1788 à Paris, prot., de Genève. Fils d'Antoine (->). Frère de François (->), cousin de Jean Robert (->). Célibataire. Membre du Conseil des Deux-Cents à Genève. Banquier à Lyon (Tronchin et Camp). T. combina deux activités rarement exercées par le même individu, car caractéristiques de deux milieux fort différents: la banque, essentiellement protestante, cosmopolite et étrangère, et la "finance", catholique et française. Appelé à Paris comme expert financier du contrôleur général du royaume en 1759, il fut nommé fermier général en 1762, devenant ainsi l'un des cinq Suisses à obtenir cette charge au XVIIIe s. T. fut également le banquier attitré de Voltaire dès 1755 et propriétaire du domaine des Délices (1765).

Sources et bibliographie

  • H. Lüthy, La banque protestante en France, 1, 1959, 411-412; 2, 1961, 205-209 (réimpr. 2005)
  • Y. Durand, Les fermiers généraux au XVIIIe s., 21996
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 26.8.1702 ✝︎ août 1788
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Head-König, Anne-Lise: "Tronchin, Jean Robert", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 25.02.2014. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029287/2014-02-25/, consulté le 21.04.2021.