de fr it

Joachim Passerat deLa Chapelle

dans la seconde moitié du XVIIe s. à Châtillon-sur-Chalaronne près de Lyon, 1727 à Metz, cath., Français, de Soleure (1704). 1704 Anna Margaritha Arregger, fille de Martin, membre du Grand Conseil et officier au service étranger. Dès la fin du XVIIe s., L. vécut à Soleure où il plaçait des emprunts d'Etat français et faisait commerce de vins et de sel. En outre, il versait les pensions secrètes au sein de la Confédération et servait d'intermédiaire financier entre l'ambassadeur et la cour de France. Huissier (1703-1718) et banquier (1710) de l'ambassade, il établit des sociétés en commandite à Paris, Amsterdam et Lyon (1712), puis à Bâle (1713) et à Marseille (1714). Ses spéculations le menèrent à la banqueroute (1718) et il fut emprisonné jusqu'en 1719. Le patriciat soleurois, qui lui avait confié des sommes considérables, fut très affecté par cette faillite. Dès 1720, L. travailla comme banquier à Paris.

Sources et bibliographie

  • Dossier faillite de La Chapelle 1716-1742, StASO
  • SolGesch., 2, 588-589, 626
En bref
Dates biographiques ∗︎ dans la seconde moitié du XVIIe s. ✝︎ 1727
Indexation thématique
Economie et professions