de fr it

Johann JoachimBrenner

1.11.1747 à Weinfelden, 3.5.1822 à Weinfelden, prot., de Weinfelden. Fils de Hans Ulrich, fabricant d'épées. 1776 Maria Ursula Müller, fille de Hans Joachim, chirurgien. Beau-frère de Paul Reinhart et de Martin Haffter. Horloger, B. assurait sa propre production de mouvements. Juge villageois, commandant de la compagnie franche de Weinfelden et quartier-maître avant 1798. Trésorier du comité d'indépendance thurgovien en 1798. Vice-président du tribunal cantonal depuis 1798. Membre du Grand Conseil, de la cour d'appel puis tribunal cantonal et du conseil administratif de l'Eglise réformée de 1803 à 1822.

Sources et bibliographie

  • F. Brüllmann, Die Befreiung des Thurgaus 1798, 1948
  • H. Lei, T. Holenstein, Handwerk und Gewerbe in Weinfelden, 1992, 56-57
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1.11.1747 ✝︎ 3.5.1822
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Salathé, André: "Brenner, Johann Joachim", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.12.2002, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029338/2002-12-18/, consulté le 20.10.2020.