de fr it

Johann JakobEgg

9.6.1765 à Ellikon an der Thur, 18.8.1843 à Naples, prot., d'Ellikon an der Thur. Fils de Hans Kaspar, juge de la cour locale et meunier, et d'Ursula Arbenz. Frère de Hans Kaspar (->) et de Johann Rudolf, membre du Grand Conseil helvétique. Anna Rordorf. Apprentissage de commerce chez Biedermann à Winterthour, puis voyages d'affaires en France, Allemagne et Italie. E. créa une filature de coton à Ellikon (1803). En 1812, il introduisit l'industrie textile dans le royaume de Naples avec l'appui du gouvernement. L'entreprise bénéficia du Blocus continental décrété par Napoléon (1805-1813) et des matières premières produites de longue date sur place, le coton et la garance. Dans sa fabrique de Piedimonte d'Alife (auj. Piedimonte Matese), E. employa tout d'abord une centaine d'ouvriers recrutés à Zurich. En 1840, il occupait plus de mille personnes, dont beaucoup provenaient d'établissements pour indigents ou de pénitenciers.

Sources et bibliographie

  • G. Wenner, «Die Egg, Meyer und Freitag als Zürcher Industriepioniere in Süditalien», in ZTb 1954, 1953, 111-134
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 9.6.1765 ✝︎ 18.8.1843

Suggestion de citation

Lassner, Martin: "Egg, Johann Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.10.2005, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029380/2005-10-17/, consulté le 27.11.2020.