de fr it

Johann RudolfStadler

1605 à Zurich, 16.10.1637 à Ispahan (Perse), prot., de Zurich. Fils d'Erhard, poêlier. Formation d'horloger à Zurich. S. se rendit à Constantinople en 1627 avec une ambassade conduite par son oncle Johann Rudolf Schmid von Schwarzenhorn. Par la suite, il fut le premier horloger d'Ispahan, où le shah de Perse lui octroya une rente à vie pour l'excellence de son travail. Il fut exécuté pour avoir tué un serviteur du shah, qui avait pénétré dans sa maison. Aux yeux de l'Eglise, S. mourut en martyr, puisqu'il avait refusé d'obtenir sa grâce en se convertissant à l'islam.

Sources et bibliographie

  • J. Schulthess, Der schweiz. Christlieb, 1817
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 1605 ✝︎ 16.10.1637
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Lassner, Martin: "Stadler, Johann Rudolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.07.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029418/2011-07-18/, consulté le 02.12.2020.