de fr it

JosuéHofer

Portrait du chancelier de Mulhouse par un artiste non identifié, vers 1770 (Musée historique de Mulhouse; photographie Christian Kempf, Colmar).
Portrait du chancelier de Mulhouse par un artiste non identifié, vers 1770 (Musée historique de Mulhouse; photographie Christian Kempf, Colmar). […]

19.10.1721 à Mulhouse, 2.7.1798 à Mulhouse, prot., de Mulhouse. Fils de Johann et de Barbara Fürstenberger. 1746 Gertrud H., fille de Jean (->). Ecoles à Mulhouse, études aux universités de Bâle (1737), Strasbourg (1740) et Leipzig, doctorat en droit à Bâle (1744). Auditeur au Conseil souverain d'Alsace (la plus haute instance judiciaire alsacienne) à Colmar. Chancelier de Mulhouse de 1748 à sa mort. Délégué de Mulhouse auprès des Confédérés, H. participa aux "séances de légitimation" de l'ambassadeur de France à Soleure et à maintes reprises entre 1765 et 1794 aux Diètes fédérales de Frauenfeld. Cherchant à établir des liens plus étroits entre Mulhouse et la Confédération, il réussit à inclure ce rapprochement dans le traité d'alliance avec la France lors de son renouvellement en 1777. Membre de la Société helvétique dès 1762 (président en 1781). Personnalité politique marquante de Mulhouse et adversaire déterminé du rattachement de sa ville à la France.

Sources et bibliographie

  • U. Im Hof, F. de Capitani, Die Helvetische Gesellschaft, 2 vol., 1983
  • Nouveau dict. de biogr. alsacienne, 17, 1991, 1623
  • R. Oberlé, «A propos de la bibliothèque d'un juriste du XVIIIe s.», in Revue d'Alsace, 119, 1993, 271-284
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF