de fr it

Gustav AdolfHasler

25.3.1830 à Aarau, 5.1.1900 à Berne, prot., d'Aarau. Fils de Johannes, greffier au tribunal d'Aarau. Elise Jaumann, fille d'Ignaz Ludwig. Ecole des métiers à Aarau, apprentissage dans l'atelier mécanique de Jakob Kern à Aarau (1847-1850), années de compagnonnage à Vienne, Berlin et Hambourg (1850-1854). En 1855, H. construisit chez Adam Jundzill à Genève un théodolite à répétition pour l'Exposition universelle de Paris. La même année, il devint adjoint de Matthias Hipp à l'Atelier télégraphique fédéral de Berne, dont il reprit la direction en 1860 avec l'appui de son frère Heinrich Alfred. En 1865, la Confédération céda cette entreprise à Heinrich Albert Escher et à H., qui en devint seul propriétaire à la mort d'Escher en 1879. Sous sa direction, elle acquit une renommée internationale dans le développement et la construction d'appareils téléphoniques; elle employait 100 collaborateurs à son décès. Ses inventions dans la construction d'instruments valurent à H. le doctorat honoris causa de l'université de Berne en 1875.

Sources et bibliographie

  • Hasler 1852-1952, 1952
  • BLAG, 315
  • W. Keller, Gustav Adolf Hasler (1830-1900), Gustav Hasler (1877-1952), 1963
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF

Suggestion de citation

Zürcher, Christoph: "Hasler, Gustav Adolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.11.2007, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029572/2007-11-28/, consulté le 01.12.2020.