de fr it

AlfredZellweger

3.9.1855 à Trogen, 13.6.1916 à Zurich, prot., de Trogen. Fils de Salomon (->). 1886 Hermine Krüsi, fille de Johann Jakob, pharmacien. Apprentissage comme stagiaire dans la fabrique de télégraphes Hipp à Neuchâtel (1871-1874), puis études à l'EPF de Zurich (1874-1877) et formation complémentaire à Paris et Londres. Bien qu'ingénieur électricien, Z. se considérait comme un homme de la pratique. Soutenu financièrement par son père, il acquit en 1880 l'atelier de télégraphes Kuhn & Ehrenberg à Uster qu'il développa jusqu'en 1892, d'abord avec son associé Wilhelm Heinrich von Ehrenberg, puis seul. De sa firme, A. Zellweger & Cie, sortit le groupe international Zellweger Uster. Pionnier du transport de l'énergie électrique, Z. construisit des installations de courant faible; ses équipements téléphoniques, ses moteurs électriques et ses électroaimants firent sa renommée. Plusieurs de ses inventions furent brevetées, comme un tachygraphe et un moulin à café électrique. Sa machine à nouer automatique fut importante pour l'industrie textile. En 1924, ses enfants vendirent leurs parts de l'entreprise.

Sources et bibliographie

  • H.R. Schmid, Alfred Zellweger, Uster, 1855-1916, 1975, 9-60
  • D. Gugerli, Redeströme, 1996, 30-43, 74-75
  • TA, 1.9.2000
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 3.9.1855 ✝︎ 13.6.1916
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Fuchs, Thomas: "Zellweger, Alfred", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 27.08.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029667/2012-08-27/, consulté le 31.10.2020.