de fr it

JohannesSchafroth

11.9.1823 à Rüegsau, 20.4.1893 à Berthoud, prot., de Heimiswil et Berthoud (1866). Fils de Christian, aubergiste. 1867 Marie Lucille Favre, fille d'Albert Rudolf, de Genève. Vraisemblablement en raison de ses liens familiaux (des membres de la famille Geissbühler, dont était issue sa belle-mère, étaient actifs dans la fabrication de toile à Walkringen), S. s'orienta vers l'industrie textile. Commerçant, il fonda en 1857 avec Johannes Hubler, préfet, la fabrique Hubler & Schafroth de laine de récupération à la gare de Berthoud. Environ 150 ouvriers transformaient chiffons et vieux habits en fibres qui servaient à fabriquer tissus et couvertures bon marché. Dès 1865, S. étendit l'entreprise à la filature, la blanchisserie, la teinturerie et à une usine à gaz. Sa maison de maître, construite en 1872 sur le site de la fabrique dans le style chalet suisse, fut intégrée en 1989-1991 au musée en plein air du Ballenberg.

Sources et bibliographie

  • M. Brändli, «Das Chalet Schafroth in Burgdorf», in Burgdorfer Jahrbuch, 59, 1992, 121-134
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.9.1823 ✝︎ 20.4.1893
Indexation thématique
Economie et professions