de fr it

AlfredJost

2.12.1875 à Epsach, 19.9.1949 à Lyss, prot., de Wynigen. Fils de Johannes, maître forgeron à Epsach. 1905 Rosa Tschannen, fille de Christian. Au décès du père en 1885, la mère subvint aux besoins de la famille en produisant, à domicile, des rubis pour montres. J. fonda à Lyss, en 1902, son atelier pour la fabrication de rubis qu'il transféra dans une fabrique en 1906. Le passage du travail manuel au meulage mécanique - au moyen de machines qu'il développa lui-même - permit d'améliorer la productivité, un succès qu'entrava la crise de 1923. L'arrivée sur le marché de rubis synthétiques à partir de 1935 exigea une adaptation de la production. Son fils, Paul, entra dans l'entreprise en 1930; son beau-frère, Werner Bangerter, créa en 1937 une succursale, qui devint indépendante ultérieurement. La fabrique de Lyss, dirigée par J. et son fils, fut agrandie en 1941. Le contingentement de la main-d'œuvre fixé dans le statut de l'horlogerie de 1943 exigea d'automatiser la production. A la retraite de son père en 1946, Paul transforma l'entreprise en une société anonyme (auj. Synton SA, Lyss et Moutier). En 2005, la quatrième génération travaillait dans l'entreprise créée par J.

Sources et bibliographie

  • O. Leu, 50 ans Préparages Jost Lyss, 1902-1952, [1952]
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 2.12.1875 ✝︎ 19.9.1949
Indexation thématique
Economie et professions