de fr it

AlexanderClavel

Portrait d'Alexander Clavel. Héliogravure d'après un tableau à l'huile de Heinrich Beltz, 1844 (Firmenarchiv der Novartis AG, Bâle, CIBA G 0).
Portrait d'Alexander Clavel. Héliogravure d'après un tableau à l'huile de Heinrich Beltz, 1844 (Firmenarchiv der Novartis AG, Bâle, CIBA G 0).

5.12.1805 à Lyon, 22.2.1873 à Bâle, d'origine française, de Bâle en 1849. 1840 Louise Henriette Oswald, née Linder, veuve de Karl Theodor, teinturier en soie bâlois. Installé à Bâle dès 1838, C. reprit en 1840 la teinturerie de soie Oswald à la Rebgasse. Sa belle-fille Rosine Henriette Oswald ayant épousé Joseph Renard, teinturier en soie lyonnais, C. put connaître le procédé de fabrication de la fuchsine ou rouge d'aniline. A partir de 1859, son laboratoire fut le premier et le plus important producteur de couleurs à l'aniline en Suisse. Saisi de plaintes contre des émissions polluantes, le Petit Conseil interdit à C. en 1863 la fabrication du rouge d'aniline et soumit celle d'autres colorants à des taxes. C. se transféra alors dans son nouveau "Laboratoire pour la fabrication d'aniline et autres colorants", au bord du Rhin (Klybeckstrasse 198). Il vendra la fabrique de colorants en 1873 à Bindschelder & Busch (plus tard Ciba). Son fils Alexander (1847-1910) reprendra la teinturerie de soie.

Sources et bibliographie

  • N. Jaquet, Die Entwicklung und volkswirtschaftliche Bedeutung der schweizerischen Teerfarbenindustrie, 1923
  • P. Koelner, Aus der Frühzeit der chemischen Industrie Basels, 1937
  • M. Meier, Industrielle Umweltverschmutzung am Beispiel der frühen Basler Anilinfarbenindustrie (1859-1873), mém. lic. Bâle, 1988
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 5.12.1805 ✝︎ 22.2.1873
Indexation thématique
Economie et professions