de fr it

EdgarSalin

10.2.1892 à Francfort-sur-le-Main, 17.5.1974 à Veytaux, Allemand, de Bâle en 1953. Fils d'Alfred, fabricant, et de Paula Schiff. 1) 1922 Antonie Trützschler von Falkenstein, 2) 1949 Gertrud Baur, fille de Walter. Etudes d'économie politique, de droit, de philosophie et d'histoire de l'art et de littérature à Munich, Berlin et Heidelberg (1910-1913, doctorat). Rapporteur dans la division politique de l'ambassade allemande de Berne après avoir été blessé sur le front de l'Est en 1918. Habilitation (1920). Professeur à l'université de Heidelberg (dès 1924), professeur ordinaire d'économie politique à l'université de Bâle (1927-1962), recteur (1961). Influencé par l'école historico-culturelle, S. fréquenta le cercle de Stefan George, alors qu'il était jeune privat-docent, traduisit Platon et s'intéressa à Nietzsche et à Jacob Burckhardt. En politique monétaire, il défendit une position keynésienne. Directeur pendant la crise économique mondiale de l'office cantonal de conciliation de Bâle-Ville (1928-1937), il s'engagea en faveur des conventions collectives de travail et conseilla le gouvernement bâlois lors de l'introduction du "sou du travail". Cofondateur de la revue Kyklos (1947) et de la Société List (1954). Initiateur de l'institut de recherche en économie Prognos (1959). S. fut un économiste marqué par les questions culturelles et sociales.

Sources et bibliographie

  • H.-R. Schmitt, Der soziologische Aspekt im Denken und Werk von Edgar Salin, 1987 (avec liste des œuvres)
  • A. Föllmi, «Edgar Salin», in Zeitbedingtheit-Zeitbeständigkeit, éd. G. Kreis, 2002, 75-95
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 10.2.1892 ✝︎ 17.5.1974

Suggestion de citation

Ruedi, Graf: "Salin, Edgar", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.08.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/029928/2010-08-23/, consulté le 17.09.2020.