de fr it

Etienne-OvideDomon

avril 1807 à La Chaux-de-Fonds, 9.7.1873 à Montilier, cath., de Soulce, bourgeois d'honneur de Montilier (1863). Marié. D. fit un long tour de Suisse et d'Europe (dès 1815), où il assimila la gravure, le dessin, la mécanique et l'horlogerie. Il fut armurier au Havre, artisan exploitant ses inventions mécaniques et procédés artistiques à Paris (1830-1844). De retour en Suisse, D. ouvrit des ateliers d'horlogerie à La Chaux-de-Fonds (1845) et à Neuchâtel (1849), avant de s'installer à Morat (1852) où il ouvrit une usine de boîtes de montres. Il s'associa à Constant Dinichert. La fabrique, qui comptait plus de deux cents ouvriers, fut déplacée à Montilier en 1856. Ses fils reprendront l'entreprise à sa mort. Député radical au Grand Conseil fribourgeois (1868).

Sources et bibliographie

  • NEF, 8, 1874
  • H. Grünig, Centenaire de la fabrique d'horlogerie, 1852-1952, 1952
  • E. Fallet, M. Trisconi, «L'horlogerie dans le canton de Fribourg», in L'homme et le temps en Suisse 1291-1991, 1991, 117-122
  • Ch. Aeby, Les radicaux fribourgeois à l'époque de la République chrétienne, 1865-1921, mém. lic. Fribourg, 1996
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ avril 1807 ✝︎ 9.7.1873
Indexation thématique
Economie et professions