de fr it

GuillaumeFatio

11.9.1865 à Genève, 4.6.1958 à Genthod, prot., de Genève et Vevey. Fils d'Edouard, banquier, et d'Emilie Barbey. 1892 Marguerite Pictet, fille d'Alphonse, banquier, puis entomologiste. Apprentissage de banque à Genève (1883-1886). Caissier d'Iselin et Cie à New York (1887-1890), puis directeur de la Caisse mutuelle pour l'épargne (1891-1920) et administrateur dans différentes banques genevoises jusqu'en 1934, F. se lance parallèlement dans une carrière de publiciste et devient un personnage officieux de Genève (à l'écart des groupes politiques, il ne sera qu'adjoint au maire de Genthod de 1914 à 1926 et maire en 1926). Il milite, avec son frère l'architecte Edmond F., pour la protection du patrimoine, l'urbanisme, la salubrité publique et l'entraide sociale. Sa connaissance du monde anglo-saxon en fait dès 1920 l'agent de liaison officiel entre autorités suisses et institutions internationales (BIT, SdN, Conférence du désarmement). Il est envoyé en 1922 aux Etats-Unis pour promouvoir l'université de Genève et en 1935, sous les auspices de la fondation Carnegie, pour exposer le travail de la SdN. Au travers de plus de quarante ouvrages, il vulgarise l'histoire de Genève, en recourant notamment au photographe Fred Boissonnas. Son Ouvrons les yeux (1904) fait date pour la conservation du patrimoine suisse. Docteur honoris causa de l'université de Genève (1945).

Sources et bibliographie

  • «Liste chronologique des ouvrages de Guillaume Fatio», in BHG, 11, 1958, 317-324
  • G. Fatio, Soixante-treize années de bonheur 1865-1938, ms.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 11.9.1865 ✝︎ 4.6.1958
Indexation thématique
Economie et professions