de fr it

FridolinSchmid

18.6.1829 à Glaris, 1.5.1884 à Glaris, prot., de Glaris. Fils de Johann Heinrich, journalier, et de Susanna Oprecht. 1) 1854 Anna Louise Aeschlimann, fille de Rudolf, 2) 1868 Anna Heer, fille de Jakob, négociant. Imprimeur et éditeur, S. fonda, en 1857, le journal radical Neue Glarner Zeitung, qui parut jusqu'en 1967 (quotidiennement à partir de 1886). Le caractère politique du journal fut marqué par la collaboration du radical Josua Staub (1857-1867) et de Fridolin Schuler (1873-1888, 1891-1897), conservateur libéral, qui approuvait la révision de la Constitution fédérale de 1874 et celle de la Constitution glaronaise de 1887 et préconisait la liberté du commerce et de l'industrie. Les journaux de l'opposition démocrate, Der Freie Glarner en 1875 et Glarner Nachrichten en 1884, concurrencèrent l'organe gouvernemental. S. publia également l'hebdomadaire Alpenpost, revue consacrée aux Alpes et au tourisme de 1871 à 1874.

Sources et bibliographie

  • R. Tschudy, Zur Geschichte der Glarnerischen Presse, 1925, 69-75
  • Blaser, Bibl., 461
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 18.6.1829 ✝︎ 1.5.1884
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Feller-Vest, Veronika: "Schmid, Fridolin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 16.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/030071/2011-08-16/, consulté le 24.09.2020.