de fr it

Villiger

Famille d'industriels et de politiciens radicaux de Sins (AG) et de Pfeffikon (auj. comm. Rickenbach LU; 1953, 1958). L'ancêtre de la branche industrielle est Jean, de Sins, qui fonda la fabrique de cigares Villiger (puis Villiger Fils SA) en 1888 à Pfeffikon et y fut conseiller municipal (1894-1902). En 1902, sa veuve Louise V.-Ottiker reprit la fabrique et ses fils Hans, conseiller municipal de Pfeffikon (1923-1931), député au Grand conseil lucernois (1955-1963), et Max entrèrent à la direction en 1910. Ils fondèrent la maison affiliée Villiger Fils SA à Tiengen et achetèrent en 1935 la fabrique de cigares Geska à Schönaich près de Stuttgart à une famille juive contrainte d'émigrer. En 1954, Hans se retira de la direction et Heinrich, le fils de Max, y entra. Kaspar (->), le second fils de Max, y entra à son tour en 1966 et y resta jusqu'à son élection au Conseil fédéral en 1989. L'entreprise racheta en 1980 la fabrique de cycles Kalt de Buttisholz et se consacra dès lors aussi à la fabrication de vélos. En 2011, le chiffre d'affaires du groupe V. était de 220 millions pour le monde entier, dont deux tiers dans le tabac, et le nombre d'employés se montait à 1200.

Sources et bibliographie

  • Dossiers des conseillers nationaux et aux Etats, StALU
  • H. Burger et al., Rauchzeichen: Villiger, 1888-1988, [1988]
  • A. Steigmeier, Blauer Dunst, 2002