de fr it

Eglin

Famille lucernoise appelée aussi Egli, dont les représentants se distinguèrent comme lithographes. Les fils de l'instituteur Josef furent formés avec l'aide de l'Etat à la gravure sur cuivre pour Karl Martin (1787-1850) et à la lithographie pour Bernhard (1798-1875). En 1822, les deux frères ouvrirent à Lucerne l'un des premiers commerces suisses de lithographie. Ils étaient aussi éditeurs et publièrent notamment le cycle de la danse des morts de Jakob von Wyl et Kaspar Meglinger. Divisée en 1826, l'entreprise fut réunie à nouveau en 1853 par Bernhard qui transmit l'affaire à ses fils Anton et Bernhard. Ce dernier légua sa fortune à la Société lucernoise des beaux-arts, qui créa à l'intérieur de sa collection une fondation Bernhard Eglin en 1933.

Sources et bibliographie

  • SKL, 1, 414
  • F. Blaser, Die Luzerner Lithographen des 19. Jahrhunderts, 1972
  • L. Marfurt-Elmiger, Die Luzerner Kunstgesellschaft, 1978

Suggestion de citation

Lischer, Markus: "Eglin", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.04.2002, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/030174/2002-04-05/, consulté le 24.11.2020.