de fr it

AdolfSchläfli

13.8.1856 à Bettlach, 10.9.1924 à Selzach, cath., de Bettlach et Deitingen, bourgeois d'honneur de Selzach (1886). Fils de Josef et de Katharina Greder. 1888 Julia née S., fille de Franz, administrateur. Diplôme de l'école d'horlogerie de Neuchâtel. Vers 1880, S. entra dans la société horlogère de son oncle Anton Greder, vendue en 1918 à la Société A. Schild SA à Granges (SO). Député radical au Grand Conseil soleurois (1882-1890), président de la commune (1888-1900) et de la commune bourgeoise (1888-1896) de Selzach. Président de la paroisse catholique (1893-1908). Initiateur des jeux de la Passion à Selzach (1892), il présida la Société des festivals pendant de nombreuses années. En 1920, il créa la fondation Schläfli pour la jeunesse, à l'origine de l'orphelinat de Soleure. S. fut à la fois un industriel de l'horlogerie passionné de culture, un politicien autoritaire et un bienfaiteur.

Sources et bibliographie

  • Solothurner Zeitung, 11 et 15.9.1924
  • A. Kocher, Selzach, 1972, 706-713
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 13.8.1856 ✝︎ 10.9.1924
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Vogt, German: "Schläfli, Adolf", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 05.08.2010, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/030392/2010-08-05/, consulté le 25.09.2020.