de fr it

JacquesHuber

22.10.1828 à Diessenhofen, 15.11.1909 à Zurich, prot., de Diessenhofen et de Frauenfeld en 1882. Fils de Johann Konrad, secrétaire de district et notaire. 1859 Magdalena Louise Horner, fille de Salomon, médecin. Apprentissage de typographe, formation de libraire. Entré en 1853 dans l'entreprise de Christian Beyel (libraire, imprimeur et éditeur de la Thurgauer Zeitung à Frauenfeld), H. l'acquit en 1858 et lui donna son nom. Patron de presse et journaliste politique, il fit de la Thurgauer Zeitung une feuille radicale et l'organe le plus influent du canton de Thurgovie. Après 1875, il s'intéressa davantage à la production de livres (ouvrages agricoles et militaires, littérature générale, dictionnaires). Il se retira en 1905 de la maison devenue en 1903 la société en nom collectif Huber & Co. Docteur honoris causa de l'université de Zurich (1883).

Sources et bibliographie

  • AFam et arch. d'entreprise, StATG
  • Thurgauer Zeitung, 31.12.1957
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 22.10.1828 ✝︎ 15.11.1909

Suggestion de citation

Rothenbühler, Verena: "Huber, Jacques", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.09.2009, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/030471/2009-09-03/, consulté le 28.10.2020.