de fr it

Jean-JacquesMercier

18.9.1826 à Lausanne, 30.3.1903 à Nice, prot. (Eglise libre après 1845), de Lausanne. Fils de Jean-Jacques, tanneur, et de Jeanne Giegler, dite Jenny. 1) 1858 Laure Marcel, fille de Félix Marcel, 2) 1896 Léona Marchand, sœur diaconesse, fille de Léon. Collège à Lausanne. M. travailla dans des tanneries à Annonay (Ardèche) et Paris. Entré dans l'entreprise familiale, il en fut le directeur de 1864 à 1887 et développa en particulier la production de veau ciré pour le marché américain. Il investit considérablement dans l'immobilier (hôtel du Château d'Ouchy, 1893) et promut les infrastructures urbaines, en particulier le funiculaire Lausanne-Ouchy (1877) et ses corollaires: adduction des Eaux de Bret (1876), création d'une zone d'entrepôts par comblement de la vallée du Flon (1886). Conseiller communal libéral (législatif, 1866-1879), constituant (1884-1885), M. quitta Lausanne en 1886 lorsque fut adopté l'impôt progressif.

Sources et bibliographie

  • A. de Mestral, «Jean-Jacques Mercier-Marcel», in Pionniers suisses de l'économie et de la technique, 4, 1958, 9-30
  • L. Polla, Rues de Lausanne, 1981, 153-154
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 18.9.1826 ✝︎ 30.3.1903
Indexation thématique
Economie et professions