de fr it

JakobSchmidheiny

25.6.1838 à Balgach, 18.2.1905 à Saint-Gall, prot., de Balgach. Fils de Hans Jakob, tailleur, et de Katharina Nüesch. 1867 Elise Kaufmann, fille de Salomon. Apprentissage de tisserand à Trogen. Tisserand (dès 1860) dans l'atelier de tissage de la soie du Sorntal (comm. Waldkirch) dont S. devint le directeur (1864) après avoir rattrapé l'école réale à Berneck (1862-1863). Dès 1865, il fut commissionnaire indépendant à Balgach. En 1867, il acheta le château de Heerbrugg et la petite briqueterie attenante. Passant à la fabrication de tuiles et briques en 1870 (production industrielle en 1876), il construisit et fit l'acquisition d'autres tuileries-briqueteries en 1874, 1888 et 1893 à Saint-Gall et en 1900 à Horn. S. améliora de façon décisive la technique de cuisson des briques et inventa le broyeur multiple à meules verticales, appareil de pétrissage de l'argile très performant. En 1870, son entreprise produisait 250 000 briques, en 1900 environ 25 millions. Promoteur, avec d'autres, du tram électrique Altstätten-Berneck (ouvert en 1897), membre du Conseil communal (exécutif), de la commission scolaire et du conseil paroissial de Balgach, député au Grand Conseil saint-gallois (1891-1905).

Sources et bibliographie

  • H.O. Staub, Von Schmidheiny zu Schmidheiny, 1994, 9-29
  • Rheintaler Köpfe, 2004, 316-317
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 25.6.1838 ✝︎ 18.2.1905
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Müller, Peter: "Schmidheiny, Jakob", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.08.2011, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/030647/2011-08-17/, consulté le 24.09.2020.