de fr it

Roger

Famille de Nyon, originaire du Pays de Gex. Etienne, notaire royal et syndic à Gex, réfugié huguenot, s'installa à Nyon en 1686. De la quatrième génération, André (1721), licencié en droit à Genève en 1740, conseiller du roi de Danemark, proche du ministre comte Johann Hartwig Ernst von Bernstorff, précéda à la cour son cousin germain Elie Salomon François Reverdil. Son frère Urbain (1726-1791), négociant à Nyon et à Genève, obtint la bourgeoisie de Genève en 1757, fut conseiller de légation du roi de Danemark en Suisse (1774, 1777). Deux fils d'Urbain devinrent banquiers à Paris: Salomon Louis (1765-1841) et Daniel (1769-1829), également agent immobilier, fournisseur des armées françaises, créé baron en 1809. De son mariage avec Albine de Vassal (future Mme de Montholon), dont il divorca, Daniel eut Edouard (1803-1881), négociant, comte, député sous la IIe République (1848). Demi-frère de Daniel et de Salomon Louis, Alexandre Salomon (1780-1867), commissaire-arpenteur, juge au tribunal de Nyon (1817-1825), conseiller municipal, juge de paix (1832-1846), naturaliste, publia en 1858 les mémoires de Reverdil.

Sources et bibliographie

  • H. Lüthy, La banque protestante en France de la révocation de l'édit de Nantes à la Révolution, 2, 1961, 74-75