de fr it

FortunatHuber

27.9.1896 à Zurich, 22.10.1984 à Horgen, prot., de Zurich et Maienfeld. Fils de Rudolf, négociant, et de Luise Wilhelmine Salis. 1929 Ellinor Gisela Vögeli. Etudes de théologie. En 1925, H. fonda avec sa sœur Elisabeth et son beau-frère Adolf Guggenbühl le magazine Schweizer Spiegel et la maison d'édition du même nom. Durant les années 1930 et 1940, la revue se fit remarquer par sa défense d'un nouveau style de vie marqué par l'Amérique. Elle se mit aussi au service de la défense spirituelle. Parfois parus sous le pseudonyme de Richard Zaugg, les livres de H., comme Die Welt ist so schlecht, Fräulein Betty, und andere Bekenntnisse (1934), Jean Lioba, Privatdozent (1935) ou Die Glocken der Stadt X und andere Geschichten (1950) sont ceux d'un humoriste.

Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 27.9.1896 ✝︎ 22.10.1984
Indexation thématique
Economie et professions

Suggestion de citation

Peter-Kubli, Susanne: "Huber, Fortunat", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 17.11.2006, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/030938/2006-11-17/, consulté le 24.10.2020.